La compagnie Le Soleil des Abysses s’est choisi pour vocation de faire connaître aux enfants des textes fondamentaux de la culture européenne et mondiale : mythes, contes ou grands textes.
Nous marions pour cela diverses formes : contes, marionnettes et théâtre d’objets, toujours dans un esprit d’invention, de comédie, et d’ouverture à un large public.

Après, Shéhérazade et les secrets de la nuit, crée en 2008 (Théâtre Pixel), qui chante sur l’air des Mille et une Nuits les vertus apaisantes de la parole, L’étoile et le crocodile crée en 2010, nous fait redécouvrir Noël comme fête de la lumière.
Pour 2013 nous préparons un spectacle sur Déméter, la déesse grecque des moissons. Il y sera question de vie et de mort, d’amour filial et conjugal… et d’agriculture !

Rachel Auriol fonde la compagne en 1993 (elle a alors 18 ans). Formée à l’école russe, elle a étudié le théâtre au conservatoire national de Moscou puis rejoint le théâtre d’improvisation et de danse de G.M Abramov. En 2000 elle rentre en France et joue Dario Fo, Jehan Rictus, Eric Rohmer, Alexandre Ostrovski… et conte des textes littéraires. En 2009 elle se tourne vers le théâtre tout public. Comédienne, conteuse, plasticienne, elle réalise les décors et marionnettes de ses spectacles.

Laurent Dubost contribue à l’écriture et la mise en scène des spectacles de la compagnie. Il a étudié le théâtre auprès de Philippe Gaulier et Carlo Boso et la dramaturgie au CEEA. L’Etoile et le crocodile est sa cinquième pièce. Doté d’un fort tropisme pour la comédie, il a reçu en 1993 le prix de l’humour du festival d’Avignon pour sa pièce Les Moustaches de la Reine et en 2009, le prix Humour de la SACD pour le spectacle Attila, reine des Belges (publiée aux éditions L’Harmattan).

Magali Satgé est née à Paris en 1972. Elève de l’Ecole-Mouvement d’Art Estérisme fondée par Parrilla, elle y travaille la peinture une dizaine d’années et expose à Paris, Barcelone et Nice. A la disparition de son maître, Magali délaisse les pinceaux s’adonnant à d’autres techniques dont la fresque, la poterie… qui la conduira en Egypte où elle s’initie aux rudiments du métier auprès d’Evelyne Porret et Michel Pastore. S’embarquant ensuite sur le voilier de la Baleine Blanche, elle participera à trois voyages en tant qu’accompagnatrice artistique des jeunes explorateurs. C’est dans un village près de Nice qu’elle monte son premier atelier, où elle organise aussitôt des cours de poterie pour les enfants. Actuellement elle poursuit son activité entre Paris et Nice, intervenant dans les écoles, les musées, les centres culturels.

 

 

 

 

 

 

 

La compagnie propose également des séances de contes à la carte. Nous contacter pour plus de détail…